Cette productrice de Guelph est-elle la “Rocky Balboa” du cinéma Franco-ontarien?

Verrons-nous la première du premier film bilingue de l’Ontario à TIFF

5 juillet, 2022, Guelph (Ont.) – « Au début, je me suis fais dire: choisi UNE langue », déclare la cinéaste indépendante Karolyne Natasha à propos de son film Brise Glace/Broken Waters. « Sur le coup, ça m'a complètement démoralisée. C'est alors que j'ai compris que je ferais un film français-anglais, ou rien du tout ».

Produit par Les films Believe, dont le siège social est à Guelph Ontario, le film et la cinéaste témoignent de résilience. Nombre d'années passées à la réécriture du scénario, à recruter une équipe talentueuse, et à gratter les fonds de tiroirs pour financer la production ont finalement abouti au tournage en février 2019. La pandémie COVID a retardé les plans de post-production, mais le film indépendant est maintenant soumis au Festival international du film de Toronto et la bande-annonce vient d'être lancée.

"Cela me rappelle l'histoire de Sylvester Stalone. Il a écrit le scénario de Rocky lorsqu'il était cassé et il a eut de la misère à le vendre parce qu'il n'était pas connu et il insistait de demeurer impliqué. Il avait une vision en tête et il y tenait», dit Natasha. « Je crois en ce film, en mon équipe et au potentiel du cinéma bilingue au Canada. »

S'il est sélectionné pour le TIFF, Brise Glace/Broken Waters sera le premier film bilingue de l'Ontario à être présenté en première au festival. Décrit par la productrice comme "Antigone rencontre Away From Her", le film indépendant est un drame féministe qui se déroule à l'ère de la 'superwoman' des années 1980, alors que le monde masculin de la psychiatrie est complètement axé sur les nouveaux médicaments psychotropes. Pour sa part, la Dre Marguerite Lafontaine rejette les méthodes du métier courantes de l'époque et prône une nouvelle stratégie de traitement: la psychothérapie. Quoique l'occasion parfaite se présente avec l'arrivée d'une nouvelle patiente à l'hôpital qui ne cesse de parler d'enfants et d'une grossesse imaginaire, on ne fait que lui mettre les bâtons dans les roues. 

"L'intrigue est opportune, et le bilinguisme quotidien était présent sur le plateau autant qu'il l'est à l'écran", explique Natasha.

Le scénario, inspiré de la pièce de théâtre « J’ai beaucoup changé depuis » de Jocelyne Beaulieu, compte Marie-Thé Morin --légende du théâtre franco-ontarien-- comme une des scénaristes du film. Le rôle principal de Marguerite Lafontaine est interprété par l'actrice canadienne Valérie Descheneaux, bien connue pour L'Auberge du Chien Noir de Radio-Canada. Natalie Tannous, qui interprète la Dre Roy, a joué le rôle de la juge dans Antigone, nominé aux Oscars. Derrière la caméra on retrouvait Pierre Gregory, metteur en scène de plusieurs productions montées par Les Indisciplinés de Toronto, et le directeur de la photographie Onno Weeda, de la série Suits et In the Dark. Colleen Williamson, en tête de la conception artistique, faisait partie de l'équipe nominée pour meilleurs décors aux Academy Awards pour le film Nightmare Alley, et ZhiMin Hu, qui a effectué le montage du film, a été retenue en 2020 pour le prestigieux programme Women in the Director's Chair.

"Pour des millions de Canadiens, parler anglais et français dans différents contextes est une réalité quotidienne. Mais nous ne la voyons jamais reflétée dans le patrimoine cinématographique canadien", déclare Natasha. "Notre film va changer ça. »

-30-

Bande annonce

 

Pour plus d’information ou pour programmer une entrevue:
Dominique O’Rourke, Accolade Communications
Cell: 519-831-3131 

www.lesfilmsbelieve.ca

 

Is Guelph filmmaker the “Rocky Balboa” of Franco-ontarian cinema?

Hoping to see the first bilingual film from Ontario premiere at TIFF

 

July 5, 2022, Guelph (ON) – “They told me to pick a language,” says independent filmmaker, Karolyne Natasha of her film Brise Glace/Broken Waters. “My heart sank when I heard that, and that’s when I knew I was going to make a bilingual film or none at all.”

Produced by the aptly named Les Films Believe, headquartered in Guelph Ontario, the film and the filmmaker are a story of resilience. Years of scriptwriting, pulling together top talent and cobbling funds together to finance the production finally led to shooting in February 2019. The COVID pandemic sidelined post-production plans but now, recently submitted to the Toronto International Film Festival, the independent film has just released its trailer and is hoping for a big break on the big screen.

“It reminds me of the story of Sylvester Stalone. He wrote the script for Rocky when he was broke and he had the hardest time getting it made. But he stuck to his vision and it worked,” says Natasha. “I believe in this film, in the team behind it and in the potential for bilingual cinema in Canada.”

If selected for TIFF, Brise Glace/Broken Waters would be the first bilingual film from Ontario to premiere at the festival. Described by the producer as “Antigone meets Away from Her,” the indie film is a feminist drama set in the 1980’s era of the superwoman and when the male dominated world of psychiatry was focused on prescribing drugs cocktails. When ambitious psychiatrist Dr. Marguerite Lafontaine wants to try a new approach –psychotherapy– with a serial baby-snatching patient in the grips of an imaginary pregnancy, she faces nothing but obstacles. This issue of medicating mental illness remains relevant and contemporary.

Not only is the story timely, the cast and crew are an assemblage of top bilingual talent from the stage and screen. “That bilingual reality was obvious on set as much as it is on screen,” says Natasha.

The film is inspired by Jocelyne Beaulieu’s play J’ai beaucoup changé depuis with Franco-ontarian theatre legend and 2022 Trillium Book Award finalist, Marie-Thé Morin, as one of the film’s scriptwriters. Dr. Marguerite Lafontaine, the lead role, is played by Canadian actress Valérie Descheneaux, best known for Radio-Canada’s L’Auberge du Chien Noir. Natalie Tannous, who plays Dr Roy, starred as the judge in Oscar-nominated Antigone. Talent behind the camera  included playwright and frequent stage director with Les Indisciplinés de Toronto, Pierre Gregory, and Director of Photography Onno Weeda from the series Suits and In the Dark. Set designer Colleen Williamson was on the team nominated for Best Production Design at the Academy Awards for Nightmare Alley and the film’s editor, ZhiMin Hu, is a recent alumna from the prestigious Women in the Director’s Chair program.

“For millions of Canadians, speaking English and French in different contexts is our reality. One we never see reflected in Canadian films”, says Natasha. “t’s time to change that.”

-30-

See trailer

 

For more information or to arrange an interview:
Dominique O’Rourke, Accolade Communications
Cell: 519-831-3131

www.lesfilmsbelieve.ca